PEPITE-HAL 2019

Type Campagne océanographique
Navire Haliotis
Propriétaire navire Ifremer
Dates 30/03/2019 - 16/04/2019
Chef(s) de mission EHRHOLD Axel ORCID

GÉOSCIENCES MARINES

Centre Ifremer Bretagne

ZI Pointe du Diable

CS 10070

29280 Plouzané

+33(0)2 98.22.42.24

geosciences.marines@ifremer.fr

https://wwz.ifremer.fr/gm/

DOI 10.17600/18000960
Objectif

La campagne PEPITE-HAL est la première étape dans l'étude des algues mélobésiés fossiles qui ont colonisé le littoral finistérien il y a environ 2000 ans cal. BP. Des travaux récents en rade de Brest (Grégoire et al., 2017 ; Reixach 2017) montrent que la sédimentation littorale terrigène est entrecoupée d'épisodes majeurs de constructions biogènes pluri-centimétriques (bancs de maërl). Ces résultats acquis très récemment montrent qu'ils constituent un marqueur écologique et temporel, particulièrement sensible aux fluctuations rapides des conditions paléoclimatiques, sédimentaires et anthropiques qui ont impacté le domaine côtier en Bretagne occidentale. Cette première mission a pour objectif de reconnaître deux sites littoraux, peu profonds (< 5 m CM), au sud à proximité de la pointe de Trévignon et au nord proche de Carantec. Tous deux sont connus pour héberger actuellement et par le passé des gisements de maërl (Wehrmann 1998, Pinot, 1970). Les données de sismique acquises par la vedette permettront ainsi d'identifier les cibles de carottages qui seront réalisés dans un second temps à partir du N/O Thalia (PEPITE-THA). Les objectifs du projet PEPITE sont :

  • d'établir le cadre chrono-stratigraphique de la mise en place et de la disparition des colonies de maërl (datations par 14C AMS, estimation des taux de sédimentation par 210Pb, analyses sédimentaires et traceurs géochimiques (mesures qualitatives XRF, analyses d'éléments traces comme le baryum¿) de la dernière séquence de dépôt pour tracer l'origine des sources et l'importance des flux continentaux et marins).
  • d'identifier les espèces constituantes du maërl primitif et des séquences plus récentes de colonisation des fonds (identification morphologique macroscopique, par microscopie électronique et barcoding ADN). Un challenge consistera à extraire de l'ADN de maërl fossile afin de déterminer les informations génétiques (collaboration avec l'université de la Corogne et projet PALMIRA) et de les comparer entre site ou plus largement avec les gisements de maërl en Europe. Une carotte acquise récemment dans le cadre de PALMIRA dans le port de commerce de Brest (avril 2017), et présentant des niveaux interstratifiés de maërl, a été sous-échantillonnée selon l'approche paléogénétique de Klouch et al. (2016) et complètera le dispositif de l'étude.
  • De comprendre la dynamique d'évolution du milieu, à la lecture des corrélations paléoclimatiques, paléoécologiques et anthropiques possibles entre les sites de Concarneau, Brest et Morlaix, ainsi qu'au regard des données paléo-environnementales disponibles sur la Rade (C. Lambert) et des données d'autres communautés biologiques comme les micro-eucaryotes marins (projet PALMIRA).

Données archivées au Sismer

Missions

Bibliographie

Références des rapports techniques

Guerin Charline (2019). Campagne PEPITE (Paléo-Ecologie et Paléo-envIronnement du maërl en BreTagne à l’holocènE) N/O Haliotis. Zone Roscoff du 31 Mars au 3 Avril, Zone Belle-Ile du 5 au 9 Avril, Zone Concarneau du 12 au 16 Avril 2019. DIT.REM/GM/CTDI-20191022-CG01.