OVIDE 2018

Type Campagne océanographique
Série Cette campagne fait partie de la série de campagnes OVIDE
Navire Thalassa
Propriétaire navire Ifremer
Dates 11/06/2018 - 15/07/2018
Chef(s) de mission LHERMINIER Pascale ORCID

LABORATOIRE D'OCÉANOGRAPHIE PHYSIQUE ET SPATIALE (LOPS) - UMR 6523 CNRS-IFREMER-IRD-UBO

IFREMER Centre de Bretagne

ZI Pointe du diable

CS 10070

29280 PLOUZANE

+33 (0)2 98.22.42.76

dirumr6523@ifremer.fr

http://www.umr-lops.fr/

DOI 10.17600/18000510
Objectif

L'océan Atlantique Nord influence le climat de l'Europe aux échelles de temps saisonnières à multi-décennales. Il contribue par ailleurs à modérer l'impact de l'activité humaine sur le climat en participant au stockage du carbone d'origine anthropique et de l'excès de chaleur dû à l'augmentation de l'effet de serre. Nous nous focalisons ici sur la partie subpolaire de l'océan Atlantique Nord qui est soumis à une forte variabilité interannuelle à décennale dont l'amplitude dépasse largement celle des tendances climatiques forcées par les émissions anthropiques. Après une décennie 2000 chaude et salée, le gyre subpolaire de l'Atlantique Nord a basculé en 2012 vers une phase froide et peu salée qui présente des similarités avec celle observée au début des années 1990. Dans ce cadre, l'objectif de ce projet est de qualifier et comprendre la variabilité de la circulation horizontale, de la cellule méridienne de retournement (MOC), des budgets de chaleur et de carbone et des propriétés des masses d'eau pendant une période où le gyre subpolaire de l'Atlantique Nord subit de profonds changements caractérisés par une intensification de la convection profonde et de la MOC. Pour cela, nous avons répété en juin-juillet 2018 la section OVIDE joignant le Groenland au Portugal. La section est constituée de 98 stations d'hydrographie-géochimie-courantométrie.

Les mesures de la sonde CTDOsont complétées par des mesures de sels nutritifs, du pH et de l'alcalinité qui servent à déterminer la teneur en carbone inorganique dissous et en carbone anthropique. Les isotopes de l'eau et du carbone sont mesurés (à terre) pour suivre de manière indépendante le signal de carbone anthropique et l'origine des anomalies d'eau douce. Pour nous renseigner sur l'âge et l'origines des masses d'eau rencontrées, quatre types de traceurs anthropiques sont également analysés à partir des prélèvements : les fréons (CFC), l'hexafluorure de soufre (SF6), l'iode 129 et les isotopes de l'uranium. Les courants ont été mesurés par ADCP (embarqués à bord du navire et monté sur rosette). Le lâcher de flotteurs Deep-Argo dans des veines de circulation identifiées en temps réel lors de la réalisation de la section permet d'apporter une information supplémentaire sur la circulation profonde, encore largement inconnue comme ont pu le montrer nos précédentes analyses. La circulation autour de la ride de Reykjanes au sud de l'Islande est affinée grâce au renouvellement de 2 mouillages ASFAR qui permettent de larguer des flotteurs profileurs de type ARVOR à des dates préprogrammées (projet RREX). L'analyse des données de la campagne se fait en synergie avec l'analyse des données Argo et OSNAP, l'altimétrie satellitaire, les réanalyses océaniques (ISAS, EN4, ORAS4, GLORYS) et l'analyse de simulations numériques couplées physique-biogéochimiques. 

Données archivées au Sismer